Histoire

Le 10 Mai 1940 l’Allemagne envahit la Hollande, le Luxembourg et la Belgique. Les armées alliées se portent à la rencontre de l’agresseur au Nord, tandis que, parallèlement, une horde de blindés allemands déferle par les Ardennes bousculant et désorganisant l’armée française.
Aussitôt cette armée blindée se dirige vers les ports de la Mer du Nord, Boulogne sur Mer, Calais et Dunkerque, dans le but d’encercler et capturer le Corps Expéditionnaire Britannique, qui est stationné sur le continent depuis la déclaration de guerre en 1939.
La Hollande dépose les armes le 15 Mai et la Belgique se rend le 28 Mai.
Désormais les armées française et britannique supportent seules la ruée d’un ennemi plus nombreux et supérieurement armé. Pour échapper à la capture elles retraitent tout en livrant des combats acharnés…Il n’y a plus qu’une seule issue : Dunkerque…
Un étroit périmètre défensif est constitué. Il sera tenu par 15 000 combattants français, qui vont faire face à l’ennemi pour lui interdire l’accès à Dunkerque. Grâce aux sacrifices de ces soldats, une flotte hétéroclite d’environ 1400 bateaux principalement britanniques, mais aussi français, belges, néerlandais, polonais, réussit à évacuer en 9 jours 340 000 hommes des plages et de la Jetée Est de Dunkerque, les sauvant ainsi de la capture ou de la mort.
Le 4 Juin à l’aube, l’évacuation est terminée et l’ennemi pénètre dans la ville ne faisant que 40 000 prisonniers. Ainsi se termine la plus grande entreprise d’évacuation de toute l’histoire militaire, un inimaginable succès au cœur d’une humiliante défaite…

Les commentaires sont fermés.